Capture d’écran 2021-03-23 à 16.47.35.

Catherine SMADJA

Présidente de la section Royaume Uni de Français du Monde, ma candidature est le prolongement logique d’un engagement de toute une vie au service des valeurs de justice sociale, de démocratie et de la défense des droits humains, mais aussi plus simplement au service de toutes celles et ceux que je peux aider, qu’il s’agisse d’un soutien pour remplir un dossier administratif, faire une demande de retraite ou comprendre ce qu’une réglementation veut dire pour elles ou eux. Le mandat de conseillère me permettra de le faire encore mieux. 


J’ai commencé ma carrière comme professeure de lettres classiques, naviguant entre une classe d’insertion en Seine-Saint-Denis et une classe préparatoire du lycée Fénélon à Paris. Cette expérience contrastée a forgé ma conviction que même si on ne peut attendre de l’Ecole publique qu’elle révolutionne la société à elle seule, elle est essentielle pour la transformer et pour aider les individus à se développer au mieux de leurs capacités. A condition qu'on lui en donne les moyens, en France comme à l’étranger. Elue, je me battrai pour cela ! 


J’ai ensuite rejoint, en tant qu’ancienne élève de l’ENA, la haute fonction publique au ministère de l’Economie (économie numérique), puis le ministère de la Culture comme conseillère technique à l’audiovisuel auprès de la ministre Catherine Trautmann. C’est donc tout naturellement qu’à mon arrivée au Royaume-Uni en 2000, j’ai rejoint le Civil service britannique pour m’occuper de médias au Department for Culture, Media, and Sport ; en 2006, je suis recrutée par la BBC pour diriger les projets de transformation numérique. 


Au cours des années, j’ai développé une passion pour la liberté d’expression, le développement de médias publics indépendants au service du public et l’accès à l’information comme moteurs essentiel de développement et de démocratie. Présidente d’une ONG militant pour la liberté d’expression, j’ai ainsi pu, en tant qu’experte de la Commission Européenne, du Conseil de l’Europe et de l’Unesco, intervenir dans de nombreux pays pour accompagner leur transition démocratique. 


Mère de trois filles, je me suis engagée pour qu'elles aient les mêmes droits et opportunités que des garçons, et je réalise actuellement une étude sur les jeunes et l'égalité entre les genres. Convaincue que seule une politique globale de redistribution des richesses et de développement équitable permettra à nos enfants et petits-enfants de vivre sur une planète plus juste et préservée pour les générations à venir, j’ai été maire-adjointe PS de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) et milite au Parti socialiste dans un esprit d’union et de collaboration avec toutes les forces de progrès.

NOTRE LISTE